Les toiles de la laïcité

Le cycle de projections-débats Les toiles de la laïcité est organisé par l'équipe Droits et religions de l'Unité mixte de recherche Droit, religion, entreprise et société (Dres), du 5 novembre 2015 au 3 mars 2016. Il s'agit, à partir du 7e art, d'illustrer les différentes applications et dimensions de la laïcité et d'apporter au public, lors des débats, des réponses juridiques aux questions soulevées par chacun des films projetés.

Toutes les soirées de projections-débats se déroulent au Cinéma Odyssée à Strasbourg. 5€ la séance pour tous.

5 novembre 2015 : « La Séparation »

Un film de François Hanss, écrit par Bruno Fuligni

Avec Pierre Arditi, Claude Rich, Michael Lonsdale, Jean-Claude Drouot, Pierre Santini, Jacques Gallo

1905. À la Chambre des députés s’ouvre un débat qui est aussi un combat. Les tribuns s’affrontent sur un projet de Séparation des Eglises et de l’Etat qui agite tout le pays. Aristide Briand s’efforce de trouver un compromis acceptable, entre des anticléricaux virulents qui rêvent de déchristianiser la France et le dernier carré des orateurs catholiques. Quelle est la place de la religion dans la société ? Qui doit financer les édifices du culte ? À travers une discussion pleine de surprises et de rebondissements, s’élabore une loi fondatrice qui demeure d’une brûlante actualité.

Production /Diffusion : Grenade productions, Ligue de l'enseignement, LCP - La Chaîne parlementaire Assemblée nationale, TV5, CFI (Canal France international), France 5, France 3

2005 - France - 78 minutes

3 décembre 2015 : « Sacrée Laïcité »

3 décembre 2015 : « Sacrée Laïcité »

Un film de Ariel Nathan

"La laïcité, c'est l'Etat chez lui, l'Eglise chez elle", Victor Hugo. Fort de cette citation, Ariel Nathan, athée convaincu, arpente Rennes, sa ville, pour comprendre, cent ans après le vote de la loi de 1905, où en est la laïcité…

Production / Diffusion : Candela productions, France 3

2005 - France - 52 minutes

7 janvier 2016 : « Vous avez dit laïcité ? »

7 janvier 2016 : « Vous avez dit laïcité ? »

Un film de Negar Zorka

Ni la constitution de 1946, où le mot « laïcité » a été pour la première fois employé, ni celle de 1958 ne donnent une définition claire du concept. C’est que, fondamentalement, il existe un flou originel autour du concept de laïcité. Son instrumentalisation en est d’autant plus facile.

Alors allons voir à l’école, à la mairie, dans les entreprises, si l’on sait ce que laïcité veut dire, et surtout comment on l’interprète…

2013 - France - 56 minutes

Projection le 07/01/16 à 18:30 au Cinéma Odyssée - 3 rue des Francs-Bourgeois - 67000 Strasbourg

4 février 2016 : « Des musulmans pas très catholiques »

4 février 2016 : « Des musulmans pas très catholiques »

Un film de Djamel Zaoui

Chaque année 7 000 français se convertissent à l’islam. Parmi ces convertis, des sportifs de haut niveau, des artistes reconnus, des philosophes, des officiers, des chefs d'entreprise, des ingénieurs, des universitaires, des chômeurs… et beaucoup de jeunes des cités en recherche de repères. À cheval entre deux cultures, ces convertis préfigurent ce que sera l’islam de France, dans quelques années.

Production / Diffusion : Albalena Films, Télessonne

2009 - France - 52 minutes

3 mars 2016 : « Liberté, égalité, accommodements »

3 mars 2016 : « Liberté, égalité, accommodements »

Un film de de Stefan Nitoslawski

Le 27 janvier 2007, le conseiller municipal André Drouin fait sensation en publiant un manifeste explosif aujourd’hui connu sous le nom de Code de Vie d’Hérouxville. Ils informent les nouveaux arrivants qu’en terre d’Hérouxville, il est interdit d’exciser, de lapider ou de brûler vives les femmes sur la place publique. Nous savons toutefois que l’initiative était en réaction à des accommodements jugés déraisonnables consentis récemment aux nouveaux arrivants.

Le 8 février 2007, le gouvernement québécois annonce la création d’une Commission de consultation sur les pratiques d’accommodements reliées aux différences culturelles. Messieurs Bouchard et Taylor en assumeront la présidence.

Nous nous sommes rapprochés d’Hérouxville et avons interrogé les gens du Conseil municipal. Au-delà des analyses et des réflexions, nous aurons saisi sur le vif le vécu et les émotions des personnages et proposé d’eux une image engageante et honnête.

Production / Diffusion : Cinéfête 

2010 - Canada – 52 minutes