Pour la libération de Fariba Adelkhah et Roland Marchal, chercheurs détenus en Iran

19/12/19

Université

Motion votée par le Conseil d’administration de l’Université de Strasbourg le 17/12/2019.

La communauté universitaire strasbourgeoise a pris connaissance de la détention en Iran de Fariba Adelkhah et Roland Marchal, anciens étudiants à Strasbourg dans les années 70 et 80. A son arrivée en France en 1977 Fariba Adelkhah avait entrepris avec succès des études de sciences sociales et est devenue une spécialiste de l’anthropologie sociale et de l’anthropologie politique de l’Iran post-révolutionnaire. Roland Marchal après des études de mathématiques, puis de sciences sociales, s’est imposé comme un sociologue reconnu de l’Afrique subsaharienne et de la Corne de l’Afrique.

Fariba Adelkha et Roland Marchal sont tous deux chercheurs au Centre d'études et de recherches internationales (CERI-Sciences Po) à Paris. Ils ont été arrêtés en Iran sous le « prétexte d’atteinte à la sécurité de l’Etat » début juin. Cette accusation est grotesque pour qui connaît la rigueur et le professionnalisme qui les animent, totalement dévoués à leurs recherches et portés par des valeurs d’honnêteté intellectuelle et d’éthique professionnelle aux antipodes des accusations auxquelles ils font face à présent.

Leur arrestation et leur détention prolongée constituent une atteinte aux droits fondamentaux de la personne et au libre exercice du métier d’universitaire.

L’université de Strasbourg demande la libération sans délai de Fariba Adelkhah et Roland Marchal.

À Strasbourg le 17 décembre 2019

Pour en savoir plus :

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R