Moi(s) sans tabac : à l'université aussi

20/10/17

Initié en 2016, le Moi(s) sans tabac est un défi collectif lancé en novembre, partout en France, pour aider les fumeurs qui le souhaitent à arrêter la cigarette pendant 30 jours consécutifs. L'Université de Strasbourg s'associe à l'opération à travers son Service de santé au travail (SST), pour le personnel, et le Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (Sumps), pour les étudiants.

« En novembre, on arrête ensemble ! » Le top départ de Moi(s) sans tabac est donné le 1er novembre. Mais dès la mi-octobre, vous pouvez vous rapprocher du SST et du Sumps auprès desquels vous trouverez informations, documentation et kits d’aide à l’arrêt.
Pourquoi un défi collectif sur 30 jours ? Parce qu’une démarche d’arrêt en groupe améliore réellement les chances d’arrêter. Parce qu’arrêter de fumer pendant trente jours, c’est cinq fois plus de chance d’arrêter définitivement !

En France, le tabac continue à tuer chaque année 78 000 personnes et représente la première cause de mortalité évitable, sans compter les très nombreuses pathologies lourdes induites. La région Grand Est compte la proportion de fumeurs quotidiens la plus importante en France métropolitaine : 31,3 % des 15-75 ans fument au moins une cigarette par jour. Entre 2010 et 2014, le tabagisme quotidien est passé de 29 % à 31 % en région Grand Est. Parmi les 5,5 millions d’habitants de la région, 1,3 million fument quotidiennement et 55 % déclarent avoir envie d’arrêter.