Déclaration de Michel Deneken : « retour à la normale »

11/04/18

Université  Formation

Suite à la réouverture des bâtiments du campus Esplanade mercredi 11 avril à 14h, le président de l'Université de Strasbourg réagit à cette nouvelle situation.

Ce mercredi 11 avril depuis 14h, l’Université de Strasbourg connaît un retour à la normale, avec d’une part la levée des blocages durant la nuit de mardi à mercredi, et d’autre part une assemblée générale ce jour qui a majoritairement voté contre le blocage du bâtiment Patio pour demain jeudi 12 avril. Ces éléments ont permis, cet après-midi, la réouverture des bâtiments bloqués. Je me réjouis de ce que l’université puisse à nouveau fonctionner normalement et souhaite qu’il en soit ainsi dans les jours et semaines à venir. Comme je l’ai indiqué, l’université doit rester un lieu de discussion, respectueux des personnes et des biens. Nous souhaitons préserver la liberté de circulation et d’enseigner : les débats et discussions ne peuvent en effet être légitimes et constructifs que dans le respect de toutes les parties concernées, et sans aucune contrainte. Nous n’avons eu de cesse – et nous continuerons ainsi – de chercher et de trouver les solutions pour garantir aux étudiants de passer leurs examens, pour permettre au personnel d’exercer ses activités professionnelles au service de la réussite de tous.

Concernant la loi orientation et réussite des étudiants et le dispositif Parcoursup, je le redis, nous mettrons en place cette loi, parce qu’elle est loi et s’applique désormais à tous, et parce qu’il est impératif de s’attaquer à l’échec en licence et de créer les conditions d’une bonne orientation pour les futurs étudiants. Bloquer l’université, c’est bloquer l’ascenseur social, parce que l’université reste et restera, de plus en plus, un lieu où tous les bacheliers seront accueillis, accompagnés, formés. Nous y sommes particulièrement attentifs. Nous voulons accompagner tous nos étudiants vers un avenir professionnel effectif. C’est dans ce sens que les commissions d’examen des candidatures vont se réunir et travailler, de concert avec les différents acteurs de l’enseignement supérieur. Je souhaite rappeler qu’une commission de suivi de la mise en œuvre de la loi, composée entre autres d’étudiants élus, est en place dans notre université et qu’elle jouera pleinement son rôle.

Ma porte est évidemment ouverte aux étudiants qui demanderaient à me rencontrer pour en parler.

Michel Deneken
Président de l’université de Strasbourg,
Mercredi 11 avril

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R