Les Alsasciences, un grand bol d’air en région

30/08/17

Deux fois l’an, le festival coordonné par le Jardin des sciences prend ses quartiers en dehors de la métropole strasbourgeoise, sur une thématique liée à la vie locale. Du 8 au 15 septembre, petits et grands habitants du centre-Alsace sont invités à « respirer » au rythme des conférences, tables-rondes et animations sur la thématique « Air et santé ».

La science au plus près des territoires
C’est l’ambition du festival biannuel Alsasciences : initier des rencontres entre chercheurs et public, sur le terrain, au plus près des thématiques locales. Aux rencontres, tables-rondes, projections-débats, expositions, s’ajoutent des animations à destination des publics scolaires. Acteurs locaux et artistes font aussi partie des protagonistes de ces programmations d’une semaine, toujours riches en découvertes.

« Ouvrir le débat »
Qu’il s’agisse d’archéologie dans la vallée de Villé (juin 2016) et dans la région d’Obernai (juin 2014) ou de géothermie profonde à Soultz-sous-Forêts et ses alentours (novembre 2016), les thématiques sont variées et les programmes toujours construits avec les acteurs du territoire et les chercheurs de l’Université de Strasbourg. Pour la géothermie par exemple, c’est le Labex de l’Unistra G-Eau-Thermie profonde qui était à l’initiative du projet. La région de Soultz-sous-Forêts, pionnière française du forage profond, était toute désignée pour accueillir la manifestation coordonnée par le Jardin des sciences. Avec un tel sujet, qui ne fait pas l’unanimité parmi les habitants, l’enjeu était d’ouvrir le débat, en donnant la parole à toutes les parties prenantes – scientifiques, responsables politiques, acteurs culturels.

15 000 litres d’air respirés au quotidien
Même philosophie avec le fil rouge de la prochaine édition : la qualité de l’air. Cette fois-ci, l’initiative revient à l’association agréée ATMO Grand-Est, dédiée à la surveillance de la qualité de l’air à l’échelle régionale. Projection-débat, conférences, pièce de théâtre Les Exp’air par la compagnie Ça s’peut pas ou encore visite d’un centre de tri ponctueront cette semaine, qui se déroulera à Sélestat, Neubois, Dambach-la-Ville, Kintzheim, Scherwiller et Châtenois. Un atelier de confection de produits ménagers maison, plus sains pour l'air intérieur, est également au programme.
L’ambition, cette fois, est de répondre à quelques-unes de ces interrogations : comment les polluants impactent-ils notre santé ? Existe-il des bonnes pratiques pour s’en préserver ? Quels sont les secteurs les plus émetteurs ? Quand on sait que l’on respire environ 15 000 litres d’air par jour, l’enjeu est de taille et nous concerne tous.
Qu’ils s’agisse de les transformer en guides touristiques d’un jour ou en archéologues amateurs, les scolaires sont aussi les grands bénéficiaires des Alsasciences. Cette édition ne fera pas exception, avec des activités qui leur sont dédiées.

E. C.