Près de cinq siècles d'histoire

Le commencement

L'histoire de l'université épouse celle de sa ville et de sa région. C'est ainsi à l'appel de la ville de Strasbourg que Jean Sturm crée, en 1538, le Gymnase protestant, élevé au rang d'Académie en 1556 avant d'être transformé successivement en Université (1621), puis en Université royale (1631).

Cinq siècles d'enseignement et de recherche

Dans ce livre de prestige très documenté, illustré de photos anciennes et actuelles, les auteurs restituent les grandes heures de l'Université de Strasbourg, riche d'une histoire - parfois mouvementée - de plus de 500 ans. À travers les événements fondateurs, l'action des grandes figures, les périodes de gloire comme les années noires, l'ouvrage retrace la vie d'une institution au cœur de la ville, de l'époque de Gutenberg à l'ère numérique, des premiers professeurs au Moyen-Âge à la fondation et aux enjeux de l'université unique.

Les années 1800

Pendant plus d'un siècle, elle évolue au gré des vicissitudes historiques, disparaît pendant la révolution et resurgit dans une ville devenue capitale de Land, en 1870.

Commencent alors 50 années de grands développements universitaires :

  • diversification des disciplines
  • accueil de savants éminents
  • création de bibliothèques
  • création d'instituts

L'université conservera de cette période impériale une tradition de recherche et d'ouverture sur le monde, qui l'anime aujourd'hui encore.

Au 20ème siècle

Redevenue française en 1918, elle quitte Strasbourg et l'Alsace annexée pour s'installer à Clermont-Ferrand pendant la seconde guerre mondiale, puis réintègre ses murs en 1945.

A visionner : le dossier multimédia réalisé par les étudiants en journalisme de l'Université de Strasbourg : "étudiants en temps de guerre"

Mai 68 ébranle les structures traditionnelles et remet en question une université qui se sclérose.

En 1971, l'Université de Strasbourg donne naissance à trois universités distinctes : 

  • Strasbourg I (Université Louis Pasteur) pour les disciplines scientifiques
  • Strasbourg II (Université Marc Bloch en 1998) regroupant les lettres et les sciences humaines
  • Strasbourg III (Université Robert Schuman en 1987) réunissant les enseignements des domaines juridique, politique, social et technologique.
Etudiants en temps de guerre

La fusion des 3 universités

Cette situation perdurera jusqu'en 2009, date à laquelle, dans un souci de visibilité à l'international et d'interdisciplinarité dans les formations et la recherche, les trois universités fusionnent et redeviennent l'Université de Strasbourg.

Aujourd'hui

Strasbourg est, aujourd'hui, la ville universitaire française la plus internationale après Paris.

Son université :

  • compte 46627 étudiants dont 19% d'étrangers
  • propose une offre de formation initiale et continue qui couvre l'ensemble des principaux champs disciplinaires de l'enseignement supérieur
  • est un opérateur international de la recherche.