Les Laboratoires d'Excellence

Les LabEx visent à doter les laboratoires de moyens significatifs pour leur permettre de développer des projets innovants répondant aux meilleurs standards internationaux. Ils doivent constituer une politique intégrée de recherche, de formation, de valorisation et de diffusion des connaissances. 16 LabEx, dont 11 sur site et 5 en réseau :

CAMI

logo CAMI

Gestes Médico-Chirurgicaux Assistés par Ordinateur

Projet en réseau

CAMI se propose d'explorer de nouvelles approches pour les interventions médicales assistées par ordinateur avec comme objectifs d’augmenter la dextérité des chirurgiens, de favoriser l'aide à la décision et de faciliter l’apprentissage et la formation des cliniciens à ces nouvelles technologies. Le projet va permettre des avancées scientifiques et technologiques dans le domaine du traitement du signal et de l'image, dans le domaine de l'ingénierie et de la robotique avec le développement de nouveaux systèmes plus précis, plus rapides et en adéquation avec les attentes des cliniciens. 

L’introduction de ces nouvelles technologies en salle d’intervention améliore les résultats du geste chirurgical, les suites opératoires et donc améliore la prise en charge globale des patients. La qualité de vie des patients est augmentée et les coûts de santé pour la société sont diminués. 

Le domaine des gestes médico-chirurgicaux assistés par ordinateur est l’un des domaines d’excellence des technologies pour la santé en France. Le projet rassemble les meilleures équipes de ce domaine qui vont joindre leurs forces sur cinq axes de recherche stratégique. Cela devrait accélérer l’émergence de nouveaux concepts et assurer la mise au point de nouveaux outils innovants.

Le projet rassemble les meilleures équipes françaises (Grenoble, Strasbourg, Paris 6, Montpellier, Rennes et Brest) de ce domaine qui vont joindre leurs forces sur cinq axes de recherche stratégique.

Information importante

Référent du LabEx CAMI pour l'Université de Strasbourg : Michel de Mathelin      
demathelin@unistra.fr

Contact : Pierre Renaud             
pierre.renaud@unistra.fr

CSC

Centre de chimie des systèmes complexes

Projet porté par l'Université de Strasbourg

La chimie supramoléculaire devrait permettre le développement des systèmes plus complexes avec de nouvelles fonctions dans le 21e siècle. Ce changement d'orientation de la structure à la fonction sera réalisé par l'intégration d’unités moléculaires incorporant de l'information, capable d'exprimer une propriété et l'exécution d'une tâche bien définie en vertu de leurs architectures. Ceci est au cœur du projet de chimie des systèmes complexes. Elle ouvre la voie vers une chimie adaptative et évolutive et, finalement, à la chimie des systèmes ou de la chimie de la matière complexe, en s'appuyant sur le transfert de produits chimiques ou informations physiques stockées à niveau de la molécule à une fonction au niveau du système. La chimie sera ainsi développée en tant que science de l'information: l'information moléculaire, les instructions de codage et la capacité de programmer des systèmes chimiques, seront exploitées afin de gagner progressivement le contrôle de l'organisation de la matière dans l’espace (structurel) et le temps (dynamique).

 

La réalisation de ces concepts aboutira à des applications dans des domaines d'intérêt énormes tels que les matériaux multifonctionnels, l’information, le stockage d'énergie, la thérapeutique et la chimie verte. La chimie des systèmes complexes provoquera de profondes avancées technologiques qui vont transformer les industries chimiques et pharmaceutiques traditionnelles en apportant une valeur ajoutée considérable aux produits et aux méthodes de production, conduisant à de nouveaux matériaux, médicaments et dispositifs ayant des tâches complexes et spécifiques.

G-Eau-Thermie Profonde

Logo G-Eau-Thermie Profonde

Projet porté par l'Université de Strasbourg (Institut de Physique du Globe de Strasbourg, Laboratoire d'Hydrologie et de Géochimie de Strasbourg)

G-Eau-Thermie Profonde permettra d'améliorer la connaissance de la structure et du fonctionnement du réservoir géothermique profond observé au sein du Haut Fossé rhénan, en particulier des cellules convectives hydrothermales liées à des anomalies géothermiques. La compréhension du comportement hydro-thermochimio- mécanique des aquifères à grande profondeur (2 à 5 km) dans un contexte de fossé d'effondrement est en effet d'une grande importance pour l'amélioration de leur exploitation géothermique. 

L'utilisation de l'énergie géothermique, qui permet la production de chaleur et d'électricité, a été identifié par le «Grenelle de l'Environnement» comme un axe important pour le développement des énergies renouvelables en France.

Le labEx G-Eau-Thermie Profonde contribuera :

  • au développement de l'utilisation de cette source d'énergie grâce à une meilleure connaissance des réservoirs géothermiques profonds et au développement de nouvelles technologies permettant de les exploiter,
  • à une meilleure connaissance de la structure du fossé d'effondrement rhénan et de l'anomalie géothermique qui le caractérise,
  • à mener des études de simulation décrivant le fonctionnement du réservoir géothermique ainsi que leur validation en vraie grandeur. 

Le labEx G-Eau-Thermie Profonde va constituer un potentiel attractif dans le domaine de la géothermie et va attirer bon nombre de collaborations européennes et internationales.

Information importante

Porteur du LabEx G-Eau-Thermie Profonde : 

Jean Schmittbuhl

jean.schmittbuhl@unistra.fr

GREAM

Logo GREAM

Groupe de Recherches Expérimentales sur l’Acte Musical

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Le GREAM est un projet scientifique reposant sur l’idée de penser la musique en acte, c'est-à-dire par le fonctionnement effectif de ses dispositifs (œuvres fondées sur un système notationnel,  improvisations, musiques mixtes, installations multimédia) dans les contextes de leur production et de leur réception. S’inscrivant dans le propos propre à la recherche musicologique des dernières décennies, il entend élargir le cadre de la réflexion des patrimoines musicaux en y intégrant les traditions orales, les pratiques improvisées, les musiques populaires et les créations phonographiques.

De multiples approches complémentaires servent cette recherche : 

  • des analyses des systèmes de représentation ou d’organisation de l’acte performatif à une meilleure définition du rôle de ce dernier dans les pratiques liées aux différents genres de musique ;
  • l’éclairage du fonctionnement esthétique différencié des dispositifs musicaux actuels ;
  • l’élaboration d’outils conceptuels susceptibles de favoriser la connaissance de leur réception ;
  • l’examen des poétiques et des écrits des compositeurs ;
  • la considération des problématiques que leurs œuvres posent aux interprètes et aux auditeurs ;
  • l’étude des différentes situations performatives à l’identification des multiples critères de jugement dont elles font l’objet dans le contexte de la mondialisation.

L’originalité du GREAM est d’associer des musiciens et des chercheurs autour de champs musicaux très larges (du Moyen-âge à l’époque contemporaine et des musiques savantes aux musiques ethniques) et de proposer ainsi une formation d’excellence en musicologie à Strasbourg. C’est à ce titre que deux partenariats forts viennent accompagner le projet : un avec l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg et l’autre avec la Hochschule für Musik de Karlsruhe.

Information importante

Porteur du LabEx GREAM :

Pierre Michel

pmichel@unsitra.fr

Hepsys

logo Hepsys

Génomique fonctionnelle appliquée aux hépatites virales et aux Maladies hépatiques associées

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Les hépatites virales et maladies hépatiques associées, telles que la cirrhose du foie et le carcinome hépatocellulaire, constituent un problème majeur de santé publique à travers le monde. La prévention et le traitement de l’infection par le virus de l’hépatite C ne sont pas satisfaisants et leur amélioration se heurte encore à de nombreuses limites, dont l’absence de vaccin contre ce virus, la réinfection systématique du greffon après transplantation hépatique, et la toxicité des traitements et l’apparition de phénomènes de résistance pour une proportion non négligeable de patients.  Bien qu'un vaccin contre l'hépatite B soit disponible, il n'existe pas de traitement curatif.

Le projet Hepsys se propose d’aborder ces différents aspects en s’appuyant sur des technologies et des équipements de pointe en virologie moléculaire, biologie cellulaire, immunologie mais également en associant la génomique fonctionnelle, la bioinformatique, les modèles animaux et les études cliniques. L’ensemble de ces moyens et de ces approches innovantes permettra de mieux comprendre et de modéliser les processus fondamentaux complexes régissant les interactions virus-hôte. En collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et des collaborateurs de l’Inserm, de l’IGMBC Strasbourg, de la Harvard Medical School et du Massachusetts Institute of Technology, ces synergies originales permettront d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour la prévention et le traitement des maladies hépatiques engendrées par des virus. La transposition à la clinique des résultats issus de ces recherches sera réalisée en collaboration avec des partenaires industriels nationaux et internationaux.

Information importante

Porteur du LabEx Hepsys :

Thomas Baumert

thomas.baumert@unistra.fr

INRT

Logo INRT

Biologie Intégrative - Dynamique nucléaire, Médecine régénérative et translationnelle

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Le projet INRT (Integrative biology : Nuclear dynamics, Regenerative and Translational medicine) s’articule autour de trois piliers fondamentaux :

  • la recherche transdisciplinaire,
  • le transfert de technologies vers le monde industriel,
  • la formation des futures générations de chercheurs.

INRT vise à explorer les mécanismes biologiques qui contrôlent l'expression des gènes au cours dudéveloppement, dans un contexte physiologique ou pathologique. La recherche transdisciplinaire de très haut niveau est favorisée par la mise en place d’un programme de chaires d’excellence pour le recrutement de chercheurs à l’international, autour de trois axes scientifiques prioritaires :

  • Dynamique nucléaire et épigénétique,
  • Médecine régénérative et translationnelle,
  • Biologie quantitative et des systèmes.

Le LabEx INRT s’engage dans la formation des nouvelles générations de chercheurs grâce à l'élaboration d'un programme doctoral de qualité destiné à accueillir des étudiants du monde entier qui rejoindront l’ensemble des étudiants du programme doctoral de l’IGBMC.

La détection des innovations issues de la recherche et leur transfert vers le monde industriel est un objectif majeur du projet INRT. Un partenariat inédit a été établi avec Conectus Alsace à ce titre.

Document(s) à télécharger

Pour consulter et/ou télécharger la brochure électronique pour la promotion du PhD programme à l’international , cliquer sur ce lien.

IPOPS

LOGO IPOPS

Individus, populations, sociétés

Projet en réseau

 

Axant les recherches sur les dynamiques familiales et le vieillissement, les inégalités sociales, de genre et de générations, IPOPS est un facteur de renouvellement méthodologique, scientifique et démographique des sciences de la population. 

Par des recherches essentielles à la compréhension de la transformation de nos sociétés (étude du vieillissement des populations, dynamiques familiales, migrations), IPOPS favorise l'élaboration de politiques publiques adaptées. Ce projet favorise le lien avec les sciences économiques et leurs outils, il marque une étape importante pour conforter les études doctorales consacrées aux questions de population. Il conforte le rang de l'Ecole française de démographie au niveau international.

Information importante

Référent du LabEx IPOPS pour l'Université de Strasbourg :

Didier Breton

dbreton@unistra.fr

IRMIA

Logo IRMIA

Institut de Recherche en Mathématiques, ses Interactions et Applications

Projet porté par l'Université de Strasbourg

L'objectif du LabEx IRMIA est de :

  • créer, au sein de l'Université de Strasbourg, un pôle d'excellence en mathématiques et ses interactions,
  • renforcer l'influence des mathématiques dans le milieu universitaire, le milieu socio-économique,
  • consolider les partenariats avec les universités du Bassin Rhénan (Karlsruhe, Freiburg et Bâle). 

Ce projet fédère l’IRMA, le laboratoire de mathématiques de l’Université de Strasbourg et deux équipes de recherche naturellement partenaires : l’équipe ICPS spécialisée en Calcul Scientifique, et l’équipe de biostatistiques des Hôpitaux Universitaires. Il soutient en particulier des projets de modélisation de calcul haute performance et de statistiques appliquées, mais aussi des actions de vulgarisation et de formation de très haut niveau (Master-Class).

Information importante

Porteur du projet LabEx IRMIA :

Thomas Delzant

delzant@math.unistra.fr

IRON

Logo Iron

Radiopharmaceutiques Innovants en Oncologie et Neurologie

Projet en réseau

Le projet IRON a pour objectif scientifique le développement de radiopharmaceutiques innovants et leur transfert en clinique pour le diagnostic par imagerie moléculaire (TEP: tomographie par émission de positons) en neurologie et en oncologie, et pour la thérapie du cancer par radiothérapie moléculaire. Ces radiopharmaceutiques participeront au développement de la médecine personnalisée dans trois domaines: l’imagerie fonctionnelle des maladies neurodégénératives, l’imagerie phénotypique en neurologie et oncologie et nanomédecine et la radiothérapie vectorisée, le but recherché étant d’orienter les patients vers des thérapies ciblées adaptées ou de traiter les maladies tumorales réfractaires aux traitements classiques.


Pour réaliser cet objectif, le Labex IRON s’appuie sur :

  • 11 équipes de recherche aux compétences complémentaires allant de la production de radionucléides innovants jusqu’à la recherche clinique, présentes à Angers, Caen, Orléans, Nantes, Rennes, Strasbourg, Toulouse, et Tours,
  • un réseau de cyclotrons capables de produire du fluor-18 (Caen, Tours, Toulouse), mais aussi des radionucléides innovants pour des applications diagnostiques (cuivre-64, scandium-44/44m, gallium-68, zirconium-89) et thérapeutiques (cuivre-67, scandium-47, astate-211) grâce aux cyclotrons Arronax  à Nantes et Cyrcé installé récemment à l’IPHC à Strasbourg.

Information importante

Référent du projet LabEx IRON pour l'Université de Strasbourg :

Michel Pellicioli

m.pellicioli@unistra.fr

MEDALIS

Logo MEDALIS

Medalis - Centre de Recherche du Médicament

Projet porté par l'Université de Strasbourg

De la recherche fondamentale en amont à la recherche translationnelle et préclinique en aval, le projet Medalis, Centre de recherche du Médicament, développe des approches thérapeutiques novatrices dans les domaines du cancer et de l’inflammation.

L’objectif premier de MEDALIS est en effet le développement de médicaments innovants, plus efficaces, plus sélectifs et présentant moins d’effets secondaires - souvent très délétères-, pour traiter des patients atteints de cancers et de maladies inflammatoires chroniques.

Medalis a déjà à son actif :

  • de nouvelles cibles cellulaires et moléculaires, grâce à une recherche fondamentale de pointe en amont (médecine ciblée),
  • de nouvelles approches qui permettent de combattre les diverses formes de cancer et d’inflammation tout en prenant en compte la réceptivité individuelle des patients (médecine personnalisée),
  • de nouvelles technologies de pointe, notamment microfluidiques (criblage de molécules-médicaments, identification de bio-marqueurs à très haut débit),
  • deux start-up issues de ses laboratoires (HifiBio et Mimesis Pharma), réalisant ainsi pour partie un objectif global ambitieux dont la prochaine étape sera le développement de collaborations contractualisées avec des PMEs du médicament, locales, nationales ou internationales. 

Dédié principalement à la recherche et à la valorisation, le projet Medalis comporte également un volet pédagogique original, qui s’appuie sur les forces de l’Université de Strasbourg : l’Ecole de l’innovation Medalis et le programme MD-PhD.

Medalis a pour ambition de renforcer l’existant dans le domaine de la formation « santé » et de l’élargir aux sciences humaines, au management et à l’entreprenariat.

 

Information importante

Porteur du LabEx MEDALIS :

Sylviane Muller

s.muller@ibmc-cnrs.unistra.fr

MitoCross

Logo Mitocross

Expression et coordination des génomes dans les fonctionnements et dysfonctionnements mitochondriaux

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Le Laboratoire d'Excellence MitoCross réunit 6 équipes de recherche strasbourgeoises autour d'un thème fédérateur : la mitochondrie, l'organite intracellulaire responsable de la production d'énergie et dont le dysfonctionnement entraîne un nombre important de maladies incurables, comme certaines formes de myopathies.
L'objectif du consortium est d'élucider les mécanismes moléculaires gouvernant la biogenèse des mitochondries, leur fonctionnement et leur communication avec les autres compartiments cellulaires.
En exploitant des modèles d'étude différents que sont la levure, les plantes et l'homme, les nouvelles connaissances acquises permettront de développer des outils innovants en termes biotechnologique et biomédical.
A terme, cela pourrait se traduire par l'apparition d'un nouvel axe de la médecine, « médecine mitochondriale ». 

Information importante

Porteur du LabEx MitoCross :

Ivan TARASSOV

i.tarassov@unistra.fr

NetRNA

Logo NetRNA

Réseaux d’ARN régulateurs en réponse aux stress biotiques et abiotiques, aspects évolutifs et dynamique

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Le consortium NetRNA regroupe neuf équipes du CNRS travaillant sur différents aspects de la régulation de l’expression des gènes par les ARN dans divers organismes. Le projet a pour objectif principal de faire progresser les connaissances sur les fonctions et modes d'actions des ARN régulateurs, en particulier les ARN non codants (ARNnc). Ces ARN seront intégrés dans les réseaux globaux de l’expression des gènes d’une variété de pathogènes et de leurs hôtes tels que les plantes, les insectes et les mammifères. Une attention particulière sera apportée aux ARN régulateurs impliqués dans les réponses au stress, les réponses immunitaires, les interactions hôte-pathogène, et les pathologies humaines (infections virales, bactérienne et parasitaire).

Avec le projet NetRNA, de nouveaux concepts et mécanismes de régulation de l’expression des gènes seront découverts. L’étude des réseaux de régulation par l’ARN dans un large éventail d’organismes permettra d’évaluer les similarités et les différences à travers l’évolution.

NetRNA repose sur un concept partagé et des expertises multidisciplinaires et collectives qui font appel à des instrumentations sophistiquées tels que des études sur cellule unique par la microfluidique, le séquençage haut débit, des outils protéomiques, et la biologie structurale. Les collaborations/connections établies entre les équipes NetRNA, des industriels, et des équipes biomédicales faciliteront le passage de la recherche fondamentale vers les applications en biotechnologie ou thérapeutique. Les résultats pourraient ainsi conduire à de nouvelles stratégies thérapeutiques moins invasives, plus efficaces et ayant moins d’effets secondaires.

Information importante

Porteur du LabEx NetRNA :

Eric Westhof

eric.westhof@ibmc-cnrs.unistra.fr

NIE

Logo NIE

Nanostructures en Interaction avec leur Environnement

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Les recherches du projet NIE portent sur les nanostructures et vise à développer les techniques qui permettent, par exemple, aux disques durs des ordinateurs de stocker plus d’informations tout en démultipliant leur rapidité de lecture. Un accent particulier sera mis sur la conception de nouveaux matériaux, en faisant fructifier la synergie entre les physiciens et les chimistes. Il se concentrera principalement sur deux domaines de recherche très prometteurs : la maîtrise des interactions lumière-matière dans les nanostructures et la manipulation et le contrôle du spin, des molécules aux nanostructures. En particulier, le contrôle des interactions entre la lumière et la matière à l'échelle du nanomètre pourrait révolutionner les télécommunications, l'informatique et les biotechnologies. Cette technique permet de nombreuses avancées dans des domaines tels que les télécommunications ou l'informatique : marché des ordinateurs portables, des clés mp3 et des téléphones mobiles innovants. Les trois instituts IPCMS (Institut de Physique et Chimie de Strasbourg), ISIS (Institut de Sciences et d'Ingénierie Supramoléculaire) et ICS (Institut Charles Sadron) sont internationalement reconnus pour leur expertise dans les domaines couverts par ce Labex. Au-delà du développement de la recherche spécifique au plus haut niveau international, ce Labex sera au cœur des développements futurs des nanosciences et des nanotechnologies à Strasbourg en synergie avec les universités voisines d'Allemagne et de Suisse.

Information importante

Porteur du LabEx NIE :

Jean-Yves Bigot

bigot@unistra.fr

ParaFrap

Logo ParaFrap

Alliance française contre les maladies parasitaires

Projet en réseau

ParaFrap vise à créer un réseau national pour coordonner les activités de recherches et cliniques sur les infections parasitaires qui demeurent une des principales causes de mortalité dans le monde (e.g.  paludisme , toxoplasmose). Grâce à une meilleure synergie entre les différents acteurs, le projet va permettre :

  • de pouvoir disposer de plus de données concernant la génomique,
  • de mobiliser des équipes plus nombreuses sur la description et la modélisation des mécanismes cellulaires impliqués dans les relations hôte-parasite,
  • d'identifier de nouvelles thérapies médicamenteuses ou vaccinales pour contrôler les infections parasitaires.

De nouvelles approches pourront ainsi être développées pour lutter contre des parasites qui se propagent sur des territoires de plus en plus vastes et qui sont devenus résistants aux médicaments usuels.

ParaFrap, dans un effort conjoint avec des partenaires industriels, s'attachera à améliorer les conditions de santé dans les régions où le paludisme, la maladie du sommeil ou d'autres maladies parasitaires touchant l’homme ou/et le bétail et véhiculées par des insectes, sont endémiques.

Le réseau créé va représenter une initiative unique et va participer à l'attractivité de la France vis-à-vis des jeunes talents chercheurs mais aussi vis-à-vis des entreprises dans le domaine pharmaceutique. Le projet va également renforcer les collaborations travaillant sur des maladies parasitaires endémiques en Afrique, Inde et Amérique latine et promouvoir la position de la France au niveau international dans ce domaine de santé publique.

Information importante

Référent du LabEx ParaFrap pour l'Université de Strasbourg :

Elisabeth Davioud-Charvet

elisabeth.davioud@unistra.fr

Transplantex

Logo Transplantex

Nouveaux loci d’histocompatibilité et biomarqueurs en transplantation humaine, de la découverte à l’application clinique

Projet porté par l'Université de Strasbourg

Le LabEx TRANSPLANTEX, porté par l'Université de Strasbourg, est un consortium international - de 10 partenaires (7 académiques et 3 industriels) - qui rassemble au sein de six laboratoires académiques en France (Strasbourg, Paris, Nantes) et d'une équipe de recherche aux Etats-Unis (San Francisco) quelques-uns des meilleurs scientifiques/cliniciens-chercheurs reconnus dans le domaine de la transplantation, au niveau national et international et spécialisés dans différents domaines complémentaires (génétique, immunologie, transplantation clinique, pharmacogénétique, biomarqueurs, diagnostics, bioinformatique et biostatistique). Ce projet vise à améliorer la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans les processus de rejet des greffes de reins ou de cellules souches à l'origine de toutes les cellules sanguines. L'avènement des technologies haut débit sur puce et de la nouvelle génération de plateformes de séquençage permettent au consortium de s'attaquer à ces questions à une échelle sans précédente. Le projet permettra de développer des outils de diagnostic ou thérapeutiques innovants. Grâce aux nouvelles générations de puce à ADN et aux travaux de recherche dans le domaine de la modélisation mathématique, le projet va permettre de progresser dans la caractérisation et la quantification des gènes et de leurs mécanismes de régulation, ce qui complétera les analyses génomiques. Le programme TRANSPLANTEX vise à apporter de nouvelles connaissances scientifiques pour mieux établir la compatibilité tissulaire donneur/receveur, pour développer des solutions innovantes et améliorer l'espérance de vie et le bien-être des personnes greffées. La "formation" fait également partie intégrante de Transplantex notamment grâce à la mise en places des écoles d'été et d'un master en médecine personnalisée.

Information importante

Porteur du LabEx Transplantex :

Sieamak Bahram

siamak@unistra.fr

VRI

Logo labex VRI

Initiative pour la création d'un Institut de Recherche Vaccinale

Projet en réseau

Le projet VRI permettra la création d'un centre et réseau de recherche entièrement dédiés au développement de vaccins efficaces contre le VIH et le VHC (Hépatite C). Après la première phase des essais cliniques qui confirmeront la sécurité et la tolérance des candidats vaccins, les essais cliniques se poursuivront sur un panel plus large de patients où ils feront l'objet de partenariats industriels. 

Le projet vise à accélérer le développement de vaccins contre le VIH / VHC (Hépatite C) et à faire face aux problèmes de santé publique, notamment ceux concernant les maladies infectieuses émergentes, et à assurer un continuum interactif de la recherche fondamentale vers la recherche appliquées et l'innovation.

Information importante

Référent du LabEx VRI pour l'Université de Strasbourg :

Christiane Moog

c.moog@unistra.fr