Durée et modalités des études

Dans le cadre de l'harmonisation des cursus d'enseignement supérieur européens, le système universitaire français s'organise autour de trois diplômes : la licence, le master et le doctorat (LMD). Cette organisation permet d'accroître la mobilité des étudiants européens, mais aussi la mobilité entre disciplines et entre formations professionnelles et générales. Découvrez sur cette page l'intégralité des diplômes proposés à l'Unistra.

DUT

Le Diplôme universitaire de technologie se prépare en 2 ans après le baccalauréat. Un stage est obligatoire.

>> Conditions d'admission : être titulaire d'un baccalauréat en rapport avec la spécialité souhaitée ou de tout diplôme français ou étranger reconnu équivalent au baccalauréat, ou encore sur validation des acquis et dans tous les cas être admis par le jury qui sélectionne les candidatures.

DEUST

Le Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques se prépare en 2 ans (4 semestres) après le baccalauréat. Un stage est obligatoire.

>> Conditions d'admission
: être titulaire d'un baccalauréat en rapport avec la spécialité souhaitée ou de tout diplôme français ou étranger reconnu équivalent au baccalauréat, ou encore sur validation des acquis et dans tous les cas être admis par le jury qui sélectionne les candidatures.

Licence

Diplôme généraliste, il se prépare en 3 ans (6 semestres, 180 ECTS) après le baccalauréat. Un stage volontaire peut être effectué.

Conditions d'admission : être titulaire du baccalauréat ou, selon l'orientation choisie, du DAEU-A ou B ou de la capacité en droit ou de tout diplôme français ou étranger reconnu équivalent, ou encore sur validation des acquis.

Licence professionnelle

Diplôme professionnel, il se prépare en 1 an (2 semestres) après 2 années d'études supérieures réussies. Un stage est obligatoire.

Conditions d'admission : être titulaire d'un diplôme français ou étranger de niveau Bac+2 ou de 120 ECTS en rapport avec la spécialité choisie, ou encore sur validation des acquis et dans tous les cas être admis par le jury qui sélectionne les candidatures.

Master

A orientation recherche ou professionnelle, il se prépare en 2 ans (4 semestres) après la licence. Un stage est obligatoire.

Conditions d'admission en 1ère année : être titulaire d'une licence ou de tout diplôme français ou étranger correspondant à 180 ECTS en relation, dans tous les cas, avec le master souhaité ou sur validation des acquis et, pour certains masters, être admis par le jury ou la commission pédagogique qui sélectionne les candidatures.

Conditions d'admission en 2ème année : être titulaire de la 1ère année du même master ou d'une maîtrise ou d'une 1ère année de master ou de tout diplôme français ou étranger correspondant à 240 ECTS en relation, dans tous les cas, avec le master souhaité, ou encore sur validation d'acquis, et, pour certains masters, être admis par le jury ou la commission pédagogique qui sélectionne les candidatures.

Doctorat

Il se prépare en 3 ans après un master recherche.

Conditions d'admission : être titulaire d'un master complet (300 ECTS) à orientation recherche ou d'un DEA (Diplôme d'études approfondies) et obtenir l'autorisation du Président de l'Université sur proposition du responsable de l'école doctorale compétente et du directeur de thèse pressenti.

Diplômes d'école d'ingénieur ou d'école de commerce

Ils sont accessibles sur concours d'entrée après une classe préparatoire aux grandes écoles ou un bac+2.

Diplôme de l'Institut d'études politiques

Il s'obtient après un cursus de 5 ans, accessible après le baccalauréat sur concours ou sélection sur dossier.

Diplômes d'études de santé

Ces diplômes sanctionnent un nombre d'années d'études variables selon les spécialités. La Première année commune aux études de santé (PACES) mène à des études longues :

- bac + 3 pour les masseurs-kinésithérapeutes
- bac + 5 pour les sages-femmes
- bac + 6 à bac + 8 pour les odontologues
- bac + 6 à bac + 9 pour les pharmaciens
- bac + 9 à bac + 11 pour les médecins

 

Qu'est-ce que l'ECTS ?

Information importante

Le système Européen de transfert et d'accumulation de crédits : ECTS (traduit de l'anglais European Credit Transfer and accumulation System) a été mis en place en 1989. Il a pour but de faciliter la reconnaissance académique des périodes d'études réalisées à l'étranger, et de développer qualitativement la mobilité des étudiants en Europe. Les formations universitaires dites LMD (Licence, master, doctorat) sont organisées en semestres, et divisées en Unités d'enseignement (UE) auxquelles sont attribués ces ECTS.

Chaque semestre d'études est affecté de 30 crédits ou ECTS, communs à de nombreux pays européens, dans le cadre du processus de Bologne. En licence, par exemple, 6 semestres validés représentent au total 180 crédits ; en master 4 semestres validés correspondent à 300 crédits.