Licence professionnelle Industries chimiques et pharmaceutiques - Procédés et technologie pharmaceutiques

  • Domaine : 
  • Mention : Industries chimiques et pharmaceutiques
  • Spécialité : Procédés et technologies pharmaceutiques

Présentation et objectifs

Une formation conçue pour répondre aux attentes fortes des entreprises pharmaceutiques

L'évolution des techniques et des produits, l'industrialisation de plus en plus forte des procédés accroissent les besoins en compétences opérationnelles particulièrement au niveau technicien supérieur avec une évolution possible vers le management opérationnel.

Quelle est l'attente des entreprises pharmaceutiques dans ce domaine ?

Elles recherchent des collaborateurs autonomes possédant une triple compétence : Produit / Process / Qualité.

Cette formation, conçue avec des professionnels, vous permettra d'acquérir les compétences nécessaires attendues par vos futurs employeurs, avec deux orientations possibles :

  • Développement galénique et production industrielle
  • Contrôle et assurance qualité microbiologiques en production industrielle

Les atouts de la licence :

  • Une implication active des experts industriels,
  • Une alternance adaptée à une intégration progressive en entreprise,
  • Des enseignements assurés par des professionnels : pharmaciens, responsables de production...
  • Une équipe d'enseignants expérimentés,
  • Une pédagogie adaptée à l'apprentissage.

La licence professionnelle procédés et technologies pharmaceutique propose 479 heures de formation sur 12 mois, soit 60 ECTS + une période en entreprise de 38 semaines pour un apprenti ou un stage.

Savoir-faire et compétences

Compétences visées :

Technicien de formulation des médicaments (développement galénique) :

- mettre en oeuvre des techniques de fabrication et d'essai des différentes formes galéniques appliquées aux différents vecteurs,

- maîtriser les différents équipements de développement galénique,

- adapter le matériel aux essais de formulation, manipuler les matières premières,

- consigner et présenter les résultats, maîtriser des documents techniques en anglais.

Technicien de fabrication (production et conditionnement) :

- savoir conduire et faire fonctionner des équipements d'une ligne de production, identifier des anomalies et proposer des solutions,

- renseigner les documents de production et de lots, organiser et piloter les « process » de production,

- organiser la circulation des produits de conditionnement, comprendre les documents techniques en anglais.

Technicien de développement industriel / méthodes :

- mettre en oeuvre des techniques de développement industriel et paramétrer des équipements,

- interpréter et exploiter les résultats, évaluer et exploiter la reproductibilité des procédés de développement,

- détecter et anticiper des difficultés techniques,

- consigner et présenter les résultats de développement,

- appliquer les procédures,

- comprendre des documents techniques en anglais.

Conditions d'accès et pré-requis

Accès au diplôme :


En formation initiale

Le cursus est ouvert à des publics diversifiés de niveau Bac + 2 :

- étudiants issus de la L2 mention « sciences du vivant », parcours orienté « métiers du médicament »

- étudiants ayant obtenu au minimum une moyenne de 10 à la première année commune des études de santé et ayant validé un L2 mention « sciences »

- étudiants titulaires d'un DUT Génie industriel et maintenance, DUT Qualité, logistique industrielle et organisation, DUT Génie biologique (industries alimentaires et biologiques), DUT Chimie , BTS Maintenance industrielle, BTS Contrôle industriel et régulation automatique, BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries, BTS Chimiste, BTS Assistance d'ingénieur ou tout autre DUT donnant les prérequis.



En formation continue

Cette licence est ouverte aux professionnels d'un niveau Bac +2 ou pour lesquels la commission de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) reconnaît un niveau Bac +2. Le public concerné peut être en congé individuel de formation (CIF), demandeur d'emploi ayant validé un niveau BAC+2 ou salarié occupant une position de technicien niveau III dans l'industrie de la filière du médicament ou ayant acquis ce niveau par expérience professionnelle avec VAE.

Conditions spécifiques à l'apprentissage

Etre âgé de moins de 26 ans et avoir signé un contrat d'apprentissage avec une entreprise au moment de l'inscription définitive.

Poursuite d'études

Poursuite d'études possible après 3 ans minimum d'expériences professionnelles acquises après le diplôme de Licence Professionnelle.

Contrôle des connaissances

La licence professionnelle fait l'objet d'un contrôle continu intégral au premier et au deuxième semestres. La note de stage attribuée après validation du stage et la note de projet tutoré sont comptabilisées dans la note du second semestre. Les modalités des épreuves d'examen sont rassemblées dans les tableaux 1 et 2.


La moyenne des notes du premier et du second semestre constitue la note du diplôme. La Licence Professionnelle est
décernée aux étudiants qui ont obtenu à la fois une note de dix sur vingt à la note du diplôme et une moyenne égale ou
supérieure à dix sur vingt à l'ensemble constitué du projet tutoré et du stage.


L'évaluation du projet tutoré comprend une présentation orale du projet , suivi de questions. Le jury est composé du responsable de la Licence Professionnelle et de deux enseignants au moins participant à la formation dont nécessairement le ou les tuteurs du projet.


Il n'existe pas de session 2 en contrôle continu intégral, mais il existe la possibilité d'épreuves de substitution selon les modalités légales définies par l'Université de Strasbourg.


La licence est délivrée sur proposition d'un jury qui comprend, pour au moins un quart, et au plus la moitié, des professionnels
des secteurs concernés par la licence professionnelle.


En cas d'échec aux deux semestres, les unités d'enseignement dans lesquelles la moyenne de dix sur vingt a été obtenue sont capitalisables. Ces unités d'enseignement font l'objet d'une attestation délivrée par l'établissement. De plus, l'étudiant peut conserver, à sa demande, le bénéfice des unités d'enseignement pour lesquelles il a obtenu une note égale ou supérieure à huit sur vingt et s'en prévaloir pour s'inscrire dans une autre formation. Si l'étudiant souhaite se réinscrire en Licence Professionnelle «Procédés et technologies pharmaceutiques», il devra satisfaire aux modalités d'admission spécifiques à ce diplôme et devra obtenir un avis favorable de la Commission pédagogique.

Insertion professionnelle

La licence permet d'être :

  • Technicien de développement galénique,
  • Technicien de production et de fabrication industrielle,
  • Technicien contrôle et assurance qualité en production industrielle

Ces techniciens et techniciens supérieurs interviennent à différents stades de la vie du médicament (conception, fabrication, qualité...)

Pour en savoir + - liens utiles

Cliquez ici , afin de consulter la page dédiée sur le site de la faculté de pharmacie.

www.unistra.fr

www.leem-apprentissage.org

Informations complémentaires

Modalités de fonctionnement : Enseignement présentiel (Faculté de pharmacie de Strasbourg) + stage professionnel de 12 semaines minimum, ou alternance sur 12 à 15 mois.

Modalités de formation : Formation sous statut apprenti ou étudiant.

Le stage en entreprise peut être effectué en formation initiale ou en apprentissage.


Le stage formation initiale en entreprise est d'une durée de douze à quatorze semaines et peut être effectué en alternance.
L'évaluation du stage en entreprise se fait par un jury composé à parité d?enseignants intervenant dans la formation et de
professionnels de l?industrie pharmaceutique. Le responsable de la Licence Professionnelle est membre de droit. L'évaluation porte sur un livret de stage mis en place par le LEEM (Les entreprises du médicament) et l'Université ainsi que sur une audition du candidat.

La soutenance de stage a lieu dans la première quinzaine de septembre.

En cas de non validation du stage, l'étudiant devra refaire une période de stage de 6 semaines en entreprise et se représenter devant un jury.

Le stage formation en apprentissage s'effectue en alternance par période de 1 semaine à l'université et 3 semaines en entreprise, de septembre à septembre. L'étudiant est alors soumis au droit du travail et dispose d'un contrat de travail spécifique. L'évaluation du stage en entreprise se fait par un jury composé à parité d'enseignants intervenant dans la formation et de professionnels de l'industrie pharmaceutique. Le responsable de la Licence Professionnelle est membre de droit. L'évaluation porte sur un livret de stage mis en place par le LEEM (Les entreprises du médicament) et l'Université ainsi que sur une audition du candidat. La soutenance de stage a lieu dans la première quinzaine de septembre.