Master Physique - Astrophysique

  • Domaine : 
  • Mention : Physique
  • Spécialité : Astrophysique

Présentation et objectifs

La première année de cette spécialité est commune aux cinq spécialités du master Physique. L'ensemble de la formation est décrit en détail sur le site de la Faculté de physique et ingénierie .

L'astrophysique est un domaine de recherche en plein essor. Le développement rapide de nouvelles techniques d'observation apporte sa moisson de découvertes (propriétés de la matière noire, exoplanètes, formation des éléments qui nous constituent...).

L'objectif du parcours est de former pour l'astrophysique du futur des personnes autonomes, capables d'appréhender les questions ouvertes de la discipline en s'appuyant sur des connaissances solides de la physique connue des objets de l'Univers, et d'utiliser avec adresse les outils technologiques modernes du chercheur.

Thématiques phares : astres, galaxies, objets compacts, milieux interstellaires, cosmologie, états et mécanismes physiques, hautes énergies, observation, modélisation, simulation numérique, statistiques, observatoires virtuels.

Stage :

Le stage de 15 semaines permet à l'étudiant de tester son goût et de valider ses aptitudes pour le métier de chercheur. La curiosité scientifique, l'indépendance constructive, la motivation, la fiabilité et la rigueur sont les qualités nécessaires au succès de cette période. Le stage peut être choisi parmi les propositions de l'observatoire astronomique de Strasbourg, ou avoir lieu dans un autre laboratoire français ou étranger (après avis favorable du responsable de la spécialité). Récemment, environ 40% des stages ont eu lieu à l'étranger, environ 15 % en entreprise.

Savoir-faire et compétences

Les diplômés ont une bonne vision de l'état des connaissances sur l'Univers et ses composants. Par des cours, des projets personnels et des travaux en équipe, ils ont été confrontés à la pratique de la modélisation de phénomènes complexes, de manière analytique ou numérique. Ils maîtrisent plusieurs langages de programmation ou de script, et au moins un langage d'interrogation de bases de données. Ils utilisent des outils statistiques pour confronter efficacement théorie et observations. Ils ont bénéficié de l'expertise du Centre de Données Astronomiques de Strasbourg concernant les Observatoires Virtuels et savent construire et exploiter des bases de données. Ils se documentent en anglais et ont pratiqué la présentation écrite et orale de résultats.

Conditions d'accès et pré-requis

  • Conditions d'admission en M1 : consultez cette page .
  • Conditions d'admission en M2 : consultez cette page .

Poursuite d'études

Les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études sont accompagnés personnellement aussi bien pour la recherche d'un contrat doctoral que pour une éventuelle réorientation vers un autre master.

Contrôle des connaissances

Consultez le livret pédaogigque téléchargeable dans la colonne de gauche sur le site de la Faculté de physique & ingénierie .

Insertion professionnelle

Le diplôme permet de postuler sur les contrats de recherche doctorale en France et à l'étranger. Le doctorat conduit aux emplois de la recherche et de l'enseignement supérieur (chercheur, astronome, enseignant-chercheur universitaire, ingénieur de recherche public et privé). Les insertions professionnelles constatées hors recherche sont diverses : métiers de l'enseignement, diffusion des connaissances et journalisme scientifique, métiers de la modélisation numérique (toutes disciplines) ou du traitement de l'image, conseiller ou développeur informatique, planétariums et matériels pour astronomes amateurs, etc.

Pour en savoir + - liens utiles

Page de la formation et livret pédagogique telechargeable sur le site de la Faculté de physique et ingénierie.

Page de la formation sur le site de l' Observatoire astronomique .

Scolarité :

Responsables du M2 : Christian BOILY et Arnaud SIEBERT Contacter par courriel et Contacter par courriel

Inscription via Aria . En savoir plus ?